11 avril 2012

Mes merveilleuses et très intéressantes aventures capillaires

Comme tous les trois mois, je me refais une petite colo sur la tête,histoire de faire disparaître les racines châtain clair qui commencent à montrer le bout de leur nez. C'est pas joli joli, cependant parfois je patiente un ou deux mois de plus, me disant que je pourrais laisser pour une fois cette couleur faire ses preuves mais au bout de cinq mois, toujours, j'abandonne. Faut dire que ça fait depuis mes 18 ans que je me colore les cheveux donc ma couleur naturelle, je la connais pas trop... Là ça faisait déjà deux mois que je me disais qu'il fallait que je fasse quelque chose...

color1Plutôt difficile de trouver la colo adéquate pour les cheveux

(oups ! méga grosse erreur pour la main gauche ><)

 

Et donc en premier lieu, il faut aller chez Carrouf pour choisir une teinte pas trop claire (pour faire pouf décolorée, no thanks) ni trop foncée (ça me va pas du tout, je trouve). C'est difficile car t'as l'impression qu'il y a 3000 tons différents, et même pire, que pour la même marque, il y a une dizaine de tons différents. The fuck ?

 

color2

On pose et on attend. Tiens, pourquoi je commencerais pas ce splendide livre acheté hier ?



Et le résultat, ça donne quoi ??

 

 

.

 

 

.

 

 

.

 

ça !!

color3

 

 

Un blond vénitien trèèès foncé qui ne m'allait pas du tout. Je demande l'opinion de belle soeur, qui je suis sûre n'a pas osé me dire ce qu'elle en pensait vraiment, donc je me tourne vers le frèro, qui lui a les mots plus crus : c'est moche et ça te va pas. Et au cas où je l'aurais pas compris, on me le répète encore et encore. Je n'ai pas osé sortir dans la rue tellement c'était moche mais il a bien fallu aller à la CAF déposer le dossier... qui était d'ailleurs fermée. Tiens d'ailleurs puisqu'on est dehors on en profite pour aller chez le coiffeur Diloys d'en face demander un petit devis pour rattraper tout ça. D'un premier coup d'oeil, la fille à l'accueil sait que j'ai raté ma couleur et m'établit un prix de 95 euros. A ce prix là, je crois que je vais devoir me débrouiller toute seule. Donc direction Carrouf. J'ai honte de marcher dans le magasin, j'ai l'impression qu'on ne voit que cette couleur atroce ! Je m'aperçois vite fait dans les miroirs près du rayon des légumes (va savoir ce qu'ils font là?!), c'est terrible, j'attrape la boîte et je file ! Chez moi, je prie le Bon Dieu que le résultat soit meilleur. J'attends... Et....

 

 

.

 

 

.

 

 

.

 

color4

Posté par Albalicia à 23:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,