17 mars 2014

Petit sketch nocturne en revenant du sport

harcesp

 

J'arrête tout de suite les trolls : non, il ne m'a pas insulté (ceci dit je n'en sais rien, je me suis éloignée en augmentant le son de ma musique) mais oui, c'est quand même du harcèlement. Est ce que j'ai demandé à ce qu'un mec que je ne connais pas vienne me demander de faire un tour dans sa voiture à 23h ? 

C'est le moment de raconter une autre de mes anecdotes semblables, qui nous vient cette fois-ci du Maroc, de Casablanca plus précisemment. Le Maroc, doux pays du harcèlement de rue continu et où la condition de la femme est misérable. Donc je sortais de la gare, j'attendais sur un banc que mon père vienne me chercher (mon père habite au Maroc depuis environ 14 ans), il était environ 22h. J'avoue, c'était pas l'idée du siècle d'être plantée devant une gare à 22h au Maroc, mais c'était l'heure d'arrivée de mon train, donc voilà. Le banc était pile devant la route. Je mets mon casque sur les oreilles, j'attends. Mon père a mis environ 30 minutes pour arriver, et entretemps, 4 taxis se sont arrêtés devant moi, à la suite (genre le suivant avait bien vu que j'avais refusé le précédent), pour savoir si je voulais un taxi. Et moi, je comprenais pas la logique de ces mecs, si je voulais un taxi, je serais allée à la ligne de taxis qui attendaient devant la gare, je n'aurais pas attendu devant la route pour voir si à tout hasard un taxi allait passer. Enfin soit. Puis là arrive ces deux mecs en voiture. Ils se mettent dans le sens inverse à la route, donc de l'autre côté de la route, pile devant moi. Et me font des signes. Je tourne la tête. Appels de phare, klaxons, le chauffeur prend le volant pour faire le tour et venir se placer à ma hauteur, et de nouveau, appels de voix, de phares, klaxons. Je check ma montre, ça fait 20 minutes que le manège dure. Je prie pour que mon père arrive vite. Les mecs ne comprennent pas. Je finis par lever mon casque pour leur lancer "Si je ne réagis pas, ça veut dire NON". Evidemment, ils enchaînent aussitôt avec des insultes, chienne, salope, connasse, grosse, moche, doigts d'honneur, etc. Et moi j'ai envie de dire "Pourquoi vous avez passé 20 minutes à me harceler si au final vous me trouvez grosse et moche ?" mais c'est le genre de mec avec qui on ne peut pas raisonner, donc je me laisse aller, à Tahiti j'ai été habituée à toujours me défendre, à toujours répondre quand je me fais insulter. Du coup, j'ose gueuler un "Ta gueule, connard !". Le mec descend de la voiture, je cours jusqu'à l'intérieur de la gare, il ne me suit pas. 

J'ai eu peur de me faire agresser.

Car j'ai osé insulter un mec.

Qui m'insultait lui même de manière odieuse.

Simplement car je ne voulais pas monter dans sa voiture. 

Mon arrivée au Maroc était géniale du coup. 

Je déteste aller au Maroc. Si ma famille n'y habitait pas, je n'y serais sincèrement jamais allée. C'est même pas un pays qui me donnait envie à visiter avant que j'y aille la première fois. Mais j'aime ma famille, je veux les voir, il faut donc que j'y aille. Et je déteste y aller.