16 avril 2015

Point sur ma mâchoire o/

 

ostéo0

 

 

ostéo1

 

 

 

 

ostéo2

 

 

ostéo3

 

 

 

ostéo4

 

 

 

ostéo5

 

 

 

ostéo6

 

 

 

 Y'en a pas un qui m'a répondu la même chose xD 

 

Après le premier rdv chez le chirurgien maxilofacial qui m'avait demandé de retourner le voir après avoir fait une IRM, une amie, anciennement dentiste, m'avait dit qu'à l'aide de massages, cela irait progressivement mieux, et que je n'avais donc pas besoin de faire l'IRM ou de retourner le voir, ou de me faire opérer. Grand soulagement pour moi qui ai une peur farouche des hôpitaux et des opérations ! Mais là ça va faire plus de six mois qu'il n'y a aucun changement, j'ai toujours mal quotidiennement, et plus je parle, plus ça me fait mal. Cela commence vraiment à me faire chier du coup je vais retourner voir un chirurgien mais cette fois un qui exerce dans ma ville et pas dans la ville d'à côté o/ 

Alors en fait j'avais rendez vous chez ce nouveau chirurgien aujourd'hui, sauf que quand j'y suis arrivée, ils n'avaient personne à mon nom dans leur cahier de réservation... En fait au lieu d'appeler leur cabinet, j'avais appelé le cabinet de la maison mère à Madrid -_- Je me suis trompée de numéro, la loose ! Du coup, nouveau rdv pris, on verra ça prochainement... 

Autre chose, ma coloc Myla s'est luxée la mâchoire il y a peu ! C'est quasiment la même chose que se la disloquer j'ai l'impression, je ne vois pas trop où sont les différences entre nous. On n'a pas les mêmes symptômes tout en ayant les mêmes symptômes, c'est bizarre ^^ J'ai du mal à ouvrir la mâchoire et elle, elle a du mal à la fermer. On a mal quotidiennement mais pas aux mêmes endroits. Sa mâchoire est luxée des deux côtés donc elle a une boule des deux côtés, tandis que moi, ma mâchoire s'est décrochée d'un seul côté, et j'ai un trou à cet endroit là. Elle a mal quand elle touche ces boules tandis que moi je ne ressens qu'un disconfort quand je tâte autour du trou. On a toutes les deux des maux de tête qui durent 5 à 10 secondes plusieurs fois par jour situés dans le lobe frontal. On n'a pas non plus le même traitement, par exemple à elle on ne lui a jamais dit qu'elle avait besoin de se faire opérer mais on lui a également dit que ça durerait toute sa vie et que c'était aussi dû au stress. 

Même si je suis peinée pour elle, je suis contente qu'il y ait au moins quelqu'un dans mon entourage proche qui traverse la même chose que moi ^^' 

02 décembre 2014

...

 

1

2

3

4

5

 

Le post suivant est la suite de ce premier post

 

6

7

8

 

9

 

 

 

 

Et voilà, au final il a pas su me dire pourquoi j'avais eu ça. J'ai dû attendre quelques jours, pour voir une amie anciennement dentiste, qui m'a demandé si à la fin de ma grippe, j'étais passée par la phase tousse grasse. Ce qui était le cas, et elle pense qu'en essayant de tousser, c'est là que s'est produit la dislocation, et que ça devait être une quinte de toux pendant la nuit, vu que je me suis rendue compte de la douleur que le matin. 

La cortisone m'a fait un effet fou ! J'avais hyper mal, je pouvais vraiment pas parler, manger, j'avais constamment mal. Et la cortisone a coupé tout ça. C'était comme une anesthésie chez le dentiste, tu sens qu'il y a une pression, mais aucune douleur. Du coup j'ai fait la fifolle et j'ai fait des mouvements que j'aurais pas dû juste pour tester si j'avais mal ou non... Après que la cortisone arrête de faire effet, je sentais encore un peu la douleur mais c'était vraiment rien comparé au début. Je devais faire la IRM et retourner le voir, mais j'ai préféré suivre le conseil de mon amie : apprendre à relâcher tout ça, attendre un petit peu puis faire de la physiothérapie et ensuite retourner voir un spécialiste (et apparemment y'en a un qui vient dans ma ville une fois par semaine, donc thanks le premier dentiste qui était très mal renseigné). 

Semaine prochaine je passe à l'étape suivante...

Aujourd'hui, un mois après le shot de cortisone, la douleur empire peu à peu. Je dois apprendre à ne pas serrer mais c'est un réflexe tellement inconscient, qu'au final je pense à ne pas le faire seulement quand la douleur revient -_- Je peux de nouveau bailler plus ou moins normalement, mais je ne peux toujours pas ouvrir ma bouche de plus de 2 cm (normalement, une bouche normale c'est une ouverture de 3 cm). Des fois quand je mange/parle/baille, j'entends un craquement et tout de suite j'ai peur ! 

22 octobre 2014

Soucis médicaux

Aujourd'hui, comme si cela ne suffisait pas de plonger l'orteil tête la première dans un caca de race canine, on m'a aussi révélé un truc que j'appréhendais depuis quelques jours... 

 

bouche

 

 

Voilà, j'ai des problèmes de mâchoire depuis une dizaine d'années et ça s'est empiré avec le temps. En gros, tous les jours, ma mâchoire se bloque d'un côté et j'ai mal dès que j'ouvre la bouche (donc parler, manger, bailler, embrasser, etc). Généralement, ça dure entre 10 secondes et 10 minutes. Parfois, je peux la débloquer seule, en bougeant ma mâchoire de l'autre côté sans douleur mais la plupart du temps, ça me fait hyper mal et c'est même pas la peine d'essayer de la bouger. Donc aujourd'hui ça fait 4 jours que j'ai la mâchoire bloquée. Divin n'est ce pas ? Après avoir vu deux dentistes et avoir fait une radio, on m'a dit qu'il n'y avait personne pour m'aider dans ma ville actuelle et qu'il fallait que j'aille consulter un spécialiste dans la ville d'à côté, et qu'à long terme j'allais sûrement être opérée. Donc voilà, j'avais les nerfs à vif car je suis toujours malade, ma mère me manque, le stress, la fatigue, l'idée d'être opérée en Espagne et non en France ou à Tahiti, tout ça m'a fait exploser et j'ai commencé à pleurer devant le dentiste... La honte... 

Demain j'ai rendez vous avec l'autre spécialiste, on verra bien... Ah et puis ça s'appelle : Troubles de l'Articulation Temporo-Mandibulaire, au cas où l'un de vous serait déjà passé par ce problème ou a la même chose, on pourrait en parler :) 

Bonne soirée :)