26 février 2014

.

Le dernier article a été supprimé  à la demande du gars. 

 

 

Passons à autre chose : 

 

franceespagne1

 

 

Ce qui m'étonne entre la France et l'Espagne, c'est les différences concernant le harcèlement dans la rue ! Vous savez tous que je suis un peu touchy à ce sujet, et en France, j'avais beau m'habiller pour ressembler à un ballon de football, je me faisais toujours draguer d'une manière assez insultante dans la rue. J'avoue que le bonnet de chat ne m'a pas aidé, mais j'ai quand même le droit de mettre un bonnet de chat si ça me chante, non ? Bref, en Espagne, c'est pas du tout la même chose ! Ou alors c'est parce que j'habite dans une ville plutôt safe ? Je sais pas, faudra que mes collègues auxiliaires placées dans d'autres villes me disent comment ça se passe pour elles. 

Je me souviens de ma première année dans cette ville, Albacete. C'était la première fois que je vivais dans un pays européen et les amis adultes que j'avais cette année là me disaient souvent de faire gaffe quand je rentrais chez moi, tard le soir, après une soirée. Et je me souviens encore, moi courant de la boîte de nuit jusqu'à chez moi, une petite trotte de 10 minutes, entre 3 et 6h du mat. Je ne mettais jamais de robe ou de jupe pour sortir et je prenais toujours un bonnet pour cacher mes longs cheveux, je pensais toujours au retour que je ferais peut être seule si j'étais fatiguée avant les autres. 

Qu'est ce que ça a changé depuis ! C'est ma deuxième année ici, et entre temps, j'ai vécu un an à Toulouse dans un quartier plutôt chaud et un an à Roubaix, près d'une gare, où je me faisais insulter/draguer (comment ça c'est pas la même chose ?) quotidiennement. Ici, c'est tellement calme le soir ! J'ai beau mettre shorty ou robe courte, je me fais jamais emmerder dans la rue. Bon, il faut dire aussi que je ne suis pas totalement dévêtue : à 0/5 degrés, je porte encore mon trio de collants, pas comme les Madriléniennes qui ne portent absolument rien d'autre sur leurs gambettes que leur mini short !

En bref, ici je ne me fais jamais emmerder dans la rue, et j'apprécie beaucoup ce changement, cette paix.

 

 

Et du coup, j'en viens à me demander : le harcèlement de rue, on en parle énormément depuis quelques années en France et en Belgique. Surtout récemment, depuis le reportage de Sofie Peeters (clic clic).  Et je me demande, qu'en est il du harcèlement de rue dans les autres pays de l'Europe, dans les autres pays du monde ? 

 

Un blog bien sympa que je ne me lasse pas de faire relayer, tellement il est bien fait. Il raconte. 

Posté par Albalicia à 16:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

15 novembre 2013

Super héros

 

 

Ma participation au concours de Codynn :

 

superheros1
superheros2
superheros3
superheros4

 

 

 

 

 

 

 

 

Et sinon, est-ce que vous connaissez le Projet Crocodiles ? C'est un site où un mec dessine des histoires que lui envoient des filles qui ont eu des problèmes avec des mecs, que ce soit leur propre mec ou des mecs dans la rue. Je trouve que ce projet est une très bonne idée, autant pour montrer à ceux qui pensent encore que le harcelement de rue n'arrive qu'à quelques cas isolés que pour attirer l'attention sur le sentiment que la plupart des filles éprouvent lorsqu'elles croisent des mecs. Je sais pas pour vous, mais moi je me retrouve dans pleeeeein de ces situations. Et oui, j'en parle, pour ceux qui l'ignorent, je suis féministe et je me bats pour que mon entourage ouvre les yeux sur ce phénomène du harcèlement. 

 

Et dans le même genre, il y a Paye ta shnek, tumblr qui regroupe les "tentatives de séduction en milieu urbain". On est d'accord pour dire que quelques-unes sont plutôt mignonnes et ne relèvent pas du harcèlement, mais dans l'ensemble, ça fait peur que les mecs puissent croire qu'ils peuvent réussir à obtenir une réponse positive d'une fille en prononçant ses mots. J'sais pas, il y a quelques anecdotes, rien que de les lire, je me sens sale, tellement elles font part d'un manque de respect total. J'y ai déjà participé, avec cette superbe tentative récoltée sur la passerelle de la gare de Roubaix, un jour où j'avais mis mon bonnet chat : "Eh mamoiselle, je peux te lécher la chatte ?". Super dessin fait le jour même :

 

Relous (1)
Relous (2)