Ma participation pour le concours de Phisosohapi, où il fallait illustrer une chanson. J'ai choisi "How to save a life" de The Fray. 

 

howtolostafriendv3

 

A la fac, j'avais une chouette bande d'amies, composée d'une fille que j'avais rencontré à 8 ans (ma meilleure amie pendant de longues années), une fille rencontrée en Terminale et deux autres rencontrées à la fac. Avec elles quatre, j'ai passé une première année de licence inoubliable. Et puis trois d'entre elles sont parties de Tahiti pendant que la dernière s'installait en couple chez son copain et arrêtait les études. On s'était promit de garder le contact, de se retrouver toutes ensembles... Et comme toutes les promesses de jeunesse, cela ne s'est pas passé ainsi, du moins pas pour moi. Pour une chose stupide, une première a commencé à faire la gueule. Elle a fait du chantage à une autre ("C'est elle ou moi.") et je ne suis pas sortie gagnante. Révoltée, déçue, triste, j'ai passé beaucoup de temps à me disputer avec celle qui avait cédé. Quant à la dernière, elle n'a pris le parti de personne mais s'est retrouvée malgré elle au milieu du champ de bataille. Aujourd'hui encore, plus de deux ans après, je leur en veux. La blessure ne s'est pas refermée, je pense à elles toutes.les.nuits. Je fais des cauchemars les incluant toutes.les.nuits. La réalité devient une boucle dans mes rêves, elle les demande de choisir entre elle et moi, moi qui me retrouve toujours seule à la fin. Aujourd'hui, je ne sais pratiquement rien de ces filles qui auparavant étaient les personnes les plus proches de moi. J'ai complètement bloqué la première, celle qui a été ma meilleure amie pendant presque 10 ans et je refuse que quiconque m'en parle. Quant aux deux autres, tout comme la dernière qui avait arrêté ses études et qui n'avait absolument rien à voir dans l'histoire, je n'ai plus aucun contact, ou très rarement. Je ne sais pratiquement rien de leur vie comme elles ne savent rien de la mienne. Au début j'ai cherché à garder contact, mais je leur en voulais tellement. Sur Facebook, je tombais sur des photos où elles étaient toutes les quatre ensemble, et moi exclue. J'ai perdu des amies, mais je me rends compte qu'à ce stade, ce ne sont plus des amies, mais des connaissances. 

 

J'ai choisi la qualité au lieu de la quantité.